Comment intégrer Orano ? Rencontre avec François Nogué, DRH du Groupe

Orano job

Il y a 9 ans presque jour pour jour était publié le premier article de ce blog. Un article introductif qui prenait à l’époque l’exemple d’AREVA, l’une des entreprises pionnières dans le concept de marque employeur.

Depuis, la notion a fait du chemin, et nous avons vu fleurir à notre plus grand plaisir dans les organisations des postes dédiés à l’attractivité et la fidélisation des talents.

Le Groupe AREVA a été scindé en plusieurs entités. Orano, issu d’AREVA et recentré sur le cycle du combustible avec des activités allant de la production d’uranium au recyclage des combustibles et à la gestion des déchets, recrute de nouveaux collaborateurs et souhaite développer sa marque employeur.

A l’occasion du forum emploi organisé par le Groupe le 6 novembre dernier au Vélodrome National, nous avons eu le plaisir d’échanger avec François Nogué, son Directeur des Ressources humaines.


François Nogué Orano DRH


Cela fait près d'un an qu’Orano est né. Quel impact ce changement de marque a eu sur votre marque employeur et la perception du Groupe par les candidats ?

Un changement de marque est toujours un choix stratégique mûrement réfléchi. Pour nous, c'était la volonté de reconstruire une nouvelle histoire pour nos activités, dont le scope est différent de celui d'AREVA puisque recentré sur le cycle du combustible. 6 de nos activités sont dans le Top 3 mondial et sont à forte valeur ajoutée. C’est pour cela que nous avons choisi le nom Orano, dont l’étymologie vient d’uranium, avec une marque premium, internationale, tournée vers la haute technologie et l’innovation.

Néanmoins, nous en avons conscience, la construction d'une marque se fait dans la durée. Notre cible prioritaire n’est pas le grand public, qui n’est pas le client direct de nos produits, mais les électriciens qui vont produire de l’électricité bas carbone à partir du nucléaire. Nos cibles sont donc en priorité les milieux économiques, industriels et les jeunes diplômés vers lesquels nous nous tournons de plus en plus.

Nous devons auprès d'eux développer la notoriété de la marque Orano, et conjointement déployer la marque employeur.

Nos changements de nom et de marque sont intervenus en janvier dernier, c'est donc tout récent ! La marque s'installera progressivement comme ce fut le cas d'autres énergéticiens et acteurs industriels importants. Notre priorité n'est donc pas de d’installer notre marque à tout prix le plus vite possible, mais de nous concentrer sur nos cibles prioritaires. Cela passe par des actions de communication ciblées dans la presse, ou les réseaux sociaux nous avons pu le faire récemment en insistant sur des éléments factuels et chiffrés pour présenter notre Groupe.


AREVA Orano


Avez-vous globalement plus de mal ou plus de facilités à recruter aujourd'hui que sous l'ère AREVA ?

Nous n'avons pas fondamentalement de difficultés à recruter car nos métiers sont passionnants, nous avons beaucoup d'ingénieurs, de techniciens qualifiés. Compte tenu de la technicité des métiers, de l'environnement extrêmement professionnel et exigeant de l'activité nucléaire, comparable à une activité de haute technologique comme dans la défense ou le spatial, nous sommes naturellement attractifs auprès des profils ingénieurs et techniciens.

Ces candidats savent qu'ils pourront trouver chez nous des parcours professionnels intéressants, qu'ils pourront approfondir certaines disciplines et se faire une carte de visite compte tenu des exigences de qualité, de sûreté et de sécurité inhérentes à nos activités.

Il faut également savoir qu’une grande partie de nos 200 métiers ne sont pas spécifiques au nucléaire. La plupart de nos métiers sont présents dans d’autres industries, et une expérience professionnelle chez Orano permet en cela de développer l'employabilité de nos candidats.

Nous avons également mis en place un réseau d'ambassadeurs qui nouent des relations avec 26 écoles et universités cibles. Ce sont des salariés Orano, anciens de ces établissements, qui nous permettent d'organiser des déjeuners avec le corps pédagogique, des learning expeditions invitant les étudiants à découvrir des sites industriels Orano comme ceux de La Hague ou du Tricastin.

Les réseaux sociaux sont également pour nous un levier fondamental de communication aujourd'hui. On se rend compte que si l'on veut toucher nos publics cibles, c'est le canal à privilégier. Nous nous appuyons sur des collaborateurs de notre Groupe qui sont actifs sur les réseaux sociaux avec pour certains plusieurs milliers de followers, qui vont notamment via Linkedin promouvoir le Groupe et la marque employeur. Nous travaillons aussi en partenariat avec des Youtubers à sensibilité scientifique, l’objectif étant de faire de la pédagogie de nos activités auprès du grand public. Peu d’industriels le font aujourd’hui.


Le recrutement chez Orano. Comment nous rejoindre?


Les nouveaux espaces de travail ultra innovants deviennent un vrai critère d'attractivité pour les candidats aujourd'hui. Comment se positionne Orano sur ce sujet ?

Nous avons actuellement un projet majeur de transfert de notre siège social dans le sud-ouest de Paris. Ce site, nous le concevons essentiellement autour de l'esprit collaboratif. Ce sera un lieu digital, collaboratif, mettant en exergue l’innovation et participant à la transformation des modes de travail.

Tout le monde, y compris le Directeur Général, sera installé en flex office. Chacun pourra s'organiser dans le bâtiment en fonction de quartiers définis (direction juridique, direction financière, etc.). A côté de ces espaces de travail, nous allons consacrer une place considérable aux espaces collaboratifs (salles, amphithéâtres, alcôves pour travailler 2 à 2 ou 4 à 4, etc.). L'ensemble des collaborateurs pourra avoir accès à son environnement de travail à distance. Cela s’appuiera sur un management moderne, fondé sur la confiance, ce qui n’exclut pas l’exigence, mais également l’autonomie.

Nous serons installés dans ce nouveau siège dès septembre-octobre 2019, ça va aller vite !


Quels étaient les objectifs du forum emploi organisé au Vélodrome National ? Pourquoi avoir choisi ce lieu pour recevoir les candidats ?

Nous sommes aujourd'hui 16 000 collaborateurs dans le monde, dont 12 000 en France.

Nous avions pour ce forum un double objectif : tout d’abord recruter les profils dont nous avons besoin notamment dans nos activités de services, que ce soit le démantèlement, la logistique ou l’ingénierie ; mais également contribuer à valoriser notre marque employeur. Pour ces deux objectifs, ce forum est une réussite puisque nous avons reçu plus de 800 candidats ainsi que des visites d’élus, journalistes…

Concernant le choix du lieu, la plupart de nos activités opérationnelles en Ile-de-France, dont celles d'ingénierie et de logistique, sont basées à Saint-Quentin-En-Yvelines. Plus d'un millier de nos collaborateurs travaillent ici, et c'est en toute logique que nous avons choisi ce lieu, qui de plus se distingue des lieux habituels choisis pour les forums emploi.


Orano Recrute Vélodrome


En terme de marque employeur, en quoi Orano se différencie d'autres gros acteurs de l'énergie ?

L’activité d’Orano, en contribuant à la production d’électricité bas carbone, apporte des solutions concrètes et opérationnelles avec l’un des enjeux les plus importants de notre époque : la lutte contre le dérèglement climatique. Peu de groupes peuvent en dire autant et c’est une spécificité de notre marque employeur.

Comme d’autres groupes de l’énergie, nos métiers sont caractérisés par le fort contenu technologique par exemple, mais nous travaillons beaucoup sur les valeurs de l'entreprise. Notre projet d’entreprise s’appuie sur des valeurs partagées par tous : le respect, l'esprit d'équipe, la responsabilisation, la capacité d'initiative et l'innovation sont au coeur de notre politique de développement des compétences et des carrières. C'est un enjeu extrêmement important pour nous.

Les gens qui nous rejoignent savent que ce sont chez nous des fondamentaux, tout comme la qualité de vie au travail, l'équilibre vie privée-vie professionnelle et la promotion de la diversité.


Quel serait le portrait-robot du candidat idéal et quels conseils pourriez-vous lui donner pour intégrer Orano ?

Ce que nous recherchons, ce sont des candidats motivés, qui ont envie de se retrousser les manches, de s'investir professionnellement et personnellement. Personnellement, cela signifie être heureux de travailler dans son équipe, avec son manager, dans son environnement professionnel.

Tout cela passe par la qualité des relations, et l'esprit d'équipe je me répète est très important chez nous. La capacité d'autonomie est également indispensable car les responsabilités de nos ingénieurs et techniciens sont rapidement très importantes en matière de sûreté nucléaire et de sécurité. Nous recherchons des candidats fiables et dotés d'une vraie rigueur professionnelle.

La voie royale pour intégrer Orano ? En 3 mots : les réseaux sociaux, les réseaux sociaux, les réseaux sociaux ! Entrer en contact direct avec les recruteurs, les managers du Groupe ou des collègues qui travaillent déjà chez Orano.

Nos offres sont accessibles très simplement sur notre site et les médias sociaux.

#OranoRecrute


Partagez sur Google Plus

A propos de Guillaume COUDERT

Guillaume intervient sur la marque employeur et les méthodes de recrutement innovant depuis 2009. Passionné de nouvelles tendances et de sports de montagne, il est également très investi dans la cause environnementale. Directeur Associé d'Agorize, Guillaume est diplômé de l'Université Panthéon-Assas et de l'ISC Paris.
Enregistrer un commentaire