Quels sont les nouveaux codes de la pause-café en entreprise ?

Café coeur

Il n'y a rien qui ne soit permanent : le soleil et la lune se lèvent puis se couchent, au jour clair et transparent succède la nuit sombre et opaque. Tout change, d'heure en heure.
Kalou Rinpotché, lama bouddhiste


Quoi de mieux que d'aborder un article de marque employeur par une citation bouddhiste pleine de sens ? Qui plus est dans un contexte où les environnements de travail se renouvellent sans cesse, sous l'impulsion de nouvelles attentes émises par des collaborateurs de toutes générations, X, Y ou Z (les Millenials).

Les Millenials justement, parlons-en ! Souvent perçus par le commun des mortels comme individualistes et impatients, ces jeunes salariés fraichement débarqués dans le monde du travail ont de fait le mérite de bousculer les codes de l’entreprise traditionnelle. Cela dit, il reste encore un petit village peuplé d'irréductibles petits grains qui résiste encore et toujours à l'envahisseur :


La pause-café

Café tasse

Ce moment demeure important et très répandu dans le monde professionnel puisque près de 9 salariés sur 10 déclarent faire une pause-café chaque jour !

Qu’ils soient de la jeune génération ou non, leurs habitudes en la matière sont assez similaires. Ce rituel reste un moment privilégié pour l’ensemble des salariés, favorisant l’adhésion aux valeurs de l’entreprise et permettant de tisser des liens avec ses collègues.


Carte noire étude café


Carte Noire et l'IFOP dévoilent les nouveaux codes de la pause-café

Carte Noire, la célèbre marque de café qui fête ses 40 ans, dévoile aujourd’hui les résultats d’une étude menée avec l’IFOP sur les nouveaux codes de la pause-café en entreprise.* L’entreprise a notamment souhaité faire la lumière sur le rituel de la pause-café et ses évolutions.


Initiateur, suiveur ou solo

43% des salariés qui ont l’habitude de faire au moins une pause-café au cours de la journée se considèrent comme des initiateurs. Les hommes de la Génération Y (47%) et les salariés qui travaillent dans des espaces de co-working (49%) sont les premiers à lancer le mouvement.

Près du tiers des salariés (30%) font leur pause en solo, notamment les plus de 50 ans (41%), contre 28% chez les jeunes.

Marque employeur carte noire

La pause-café : facteur d'intégration

La jeune génération est adepte de la pause-café, considérant à 73% qu’un moment de détente entre collègues favorise l’intégration (contre 64% chez les plus de 35 ans).

Dans les grandes entreprises, ce paramètre est plus important (70% contre 56% des entreprises de moins de 10 salariés). Bien qu’une nette majorité des répondants déclarent n’avoir rien obtenu lors d’un break (59%), les moins de 35 ans sont plus bavards que les autres générations puisqu’ils profitent des pauses-café pour se renseigner sur leurs collègues et apprendre quelques anecdotes croustillantes (44% vs 27%)... Petits filous !😆


Avec qui partage-t-on sa pause-café ?

La pause-café au bureau recèle de nombreux avantages, pour soi-même comme pour son activité professionnelle. 63% des moins de 35 ans prennent leur café avec leur supérieur hiérarchique, une proportion qui monte à 70% chez les hommes de cette tranche d’âge contre 57% pour les femmes.

53% des salariés prenant des pauses y voient l’occasion d’obtenir un retour sur leur travail avec leur supérieur, bousculant les codes traditionnels de l’entretien individuel annuel.

Les réseaux sociaux font partie du quotidien des français et font également partie intégrante de ce moment, pour 49% d'entre eux. Ce chiffre monte à 63% chez les jeunes générations, ce qui n'est a priori pas très étonnant !


Carte Noire Marque Employeur

Des espaces de socialisation dédiés

Par ailleurs, les espaces de socialisation sont devenus un enjeu clé des nouveaux espaces de travail et les entreprises cherchent à favoriser un climat propice à la discussion.

Preuve que cela fonctionne, 82% des salariés qui s’autorisent des pauses-café le font dans un espace de détente dédié. L’équipement en machines à café évolue en fonction des types d’entreprises, mais pour 92% d'entre elles, un équipement est présent dans les locaux.

On observe par ailleurs la présence de machines à grains dans les espaces de coworking (19%) qui fleurissent un peu partout en France, tandis que la cafetière filtre est très en vogue dans le secteur public (64%). Tiens donc !🙋


Du côté du télétravail

On pourrait penser que l’émergence de nouvelles formes de travail (télétravail, co-working...) remettrait en cause la pause-café traditionnelle. Pourtant, les salariés concernés par ces formes d'emplois s’autorisent également une pause-café dans leur journée : systématiquement pour 18% et de temps en temps pour 45%.


L'étude en une infographie...


Les nouveaux codes de la pause-café ! de Guillaume COUDERT


* L’étude a été menée auprès d’un échantillon de 1 003 salariés, représentatif de la population salariée française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession, secteur d’activité) après stratification par région. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 23 au 26 février 2018.
Partagez sur Google Plus

A propos de Guillaume COUDERT

Guillaume intervient sur la marque employeur et les méthodes de recrutement innovant depuis 2009. Passionné de nouvelles tendances et de sports de montagne, il est également très investi dans la cause environnementale. Directeur Associé d'Agorize, Guillaume est diplômé de l'Université Panthéon-Assas et de l'ISC Paris.
Enregistrer un commentaire