Marque Employeur vs Marque Produit

Comme nous avons pu le voir à travers plusieurs articles, de plus en plus de départements Ressources Humaines utilisent des méthodes empruntées au marketing pour développer leur image de marque. Nous pouvons alors légitimement nous poser la question de savoir quels liens, ou du moins quels points communs, existent entre la « marque employeur » et la « marque produit » dans les entreprises.

Il est tout d’abord nécessaire de définir la notion de marque produit. Elle correspond, comme son nom l’indique, à une marque ne signant qu’un produit ou une gamme, comme c’est le cas de Danette pour Danone ou de Reflets de France pour Carrefour.

Le premier point commun que nous pouvons noter est celui des campagnes de communication d’ampleur plus ou moins importante qui caractérisent ces deux politiques. Ainsi, les firmes utilisent souvent de façon massive les médias que sont la télévision et Internet pour développer leurs marques employeur et produit, lesquelles se confondent parfois au sein d’une même campagne. Aussi, certains groupes n’hésitent plus à mettre en scène leurs salariés dans leurs spots publicitaires, comme ce fut récemment le cas de la campagne du constructeur automobile Seat.

De même, toute marque se construit nécessairement dans la durée. Il faut en effet du temps pour qu’une entreprise acquière une certaine notoriété auprès de ses éventuels candidats ou clients. Aussi, les sociétés promettent dans les deux cas de figure une meilleure qualité de produit ou de meilleures conditions de travail que leurs concurrents. Dans les deux optiques, il est également clair que seuls les grands groupes peuvent bénéficier d’une certaine visibilité, ce qui est parfois fort préjudiciable aux petites entreprises.

Une autre caractéristique commune à ces deux marques est que leurs campagnes suivent le même processus d’élaboration, à savoir la définition des objectifs et de la cible visés, la validation d’un certain budget ou encore le choix des vecteurs de communication. Notons également le but similaire de ces deux initiatives qui est d’attirer et de fidéliser le « consommateur », en tentant de créer une relation émotionnelle entre le public et l’entreprise.

Nous pourrions encore citer d’autres éléments relatifs à ces deux approches. Les points communs entre les politiques de marque produit et de marque employeur ne sont donc plus à prouver. Au vu de ces caractéristiques se pose aujourd’hui l’enjeu pour les « marketeurs » de trouver une parfaite cohérence entre ces deux notions.

A propos de Guillaume COUDERT

Guillaume intervient sur les problématiques liées à l'emploi et la marque employeur depuis 2009. Il conjugue activités de conseil en entreprise et d'enseignement à l'ISCOM Paris. Directeur Associé d'Agorize, il est également co-auteur d'ouvrages comme "Travailler avec les nouvelles générations Y et Z" ou "Paroles d'experts RH".

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire