1/4 des chômeurs ne sont pas prêts à accepter un salaire plus bas

Le chômage est encore loin de n'être qu'un mauvais souvenir. C’est encore aujourd'hui une réalité bien ancrée dans le paysage économique français puisque, selon l’Insee, son taux au 3ème trimestre 2013 atteignait les 10,5%.

Restent quelques paradoxes difficiles à appréhender pour toute personne, néophyte ou experte du recrutement, qui s'intéresse de prêt ou de loin au marché de l'emploi.

La dernière enquête de l'agence OpenSourcing en révèle trois premiers, presque incompréhensibles en période de chômage important :


  • 33% des candidats interrogés ne souhaitent pas changer de région
  • 32% ne remettent pas en question leur formation
  • 23% ne sont pas prêts à accepter un salaire plus bas

  • Un constat pour le moins déroutant qui a amené le spécialiste du sourcing à analyser et comparer les habitudes de 2230 candidats et 113 recruteurs français dont les résultats sont relayés via l'infographie ci-dessous (cliquez pour agrandir) :

    A propos de Guillaume COUDERT

    Guillaume intervient sur les problématiques liées à l'emploi et la marque employeur depuis 2009. Il conjugue activités de conseil en entreprise et d'enseignement à l'ISCOM Paris. Directeur Associé d'Agorize, il est également co-auteur d'ouvrages comme "Travailler avec les nouvelles générations Y et Z" ou "Paroles d'experts RH".

    0 commentaires :

    Enregistrer un commentaire