Le X aussi veut son image de marque

L’industrie du X ne connait pas la crise. La société Marc DORCEL, leader européen sur ce marché, le prouve en lançant sa propre interface web permettant aux internautes de participer à la production de son prochain film pour adultes.

Le principe est celui de la « web collaboration », déjà connue à travers d’autres initiatives telles que MyMajorCompany et Touscoprod. Ainsi, 45% du budget du film seront entièrement financés sous forme de parts achetées par les internautes, chaque part valant 20€. En fonction de son investissement dans la production, l’internaute bénéficiera d’un certain nombre d’avantages, décrits dans le tableau ci-dessous :

Outre l’objectif de lutter contre l'important phénomène de piratage dont l’industrie pornographique est victime, l’enjeu de MyDorcel.com est principalement de développer l’image de marque de l’entreprise (sans quoi, vous vous en doutez, je n’aurais pas évoqué ce sujet ici !).

Aussi, les désormais traditionnels Twitter et Facebook, ainsi que Myspace, sont mis à contribution. Résultat : Un peu moins de 400 investisseurs en 2 jours... Lancement plutôt timide pour une campagne web internationale, mais dans un monde où tout se partage sur Internet, il peut être difficile de voir son nom associé à un film X !

A propos de Guillaume COUDERT

Guillaume intervient sur les problématiques liées à l'emploi et la marque employeur depuis 2009. Il conjugue activités de conseil en entreprise et d'enseignement à l'ISCOM Paris. Directeur Associé d'Agorize, il est également co-auteur d'ouvrages comme "Travailler avec les nouvelles générations Y et Z" ou "Paroles d'experts RH".

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire